convention collective restauration

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La convention collective de la restauration met en exergue les avantages ainsi que les promotions qu’un employé peut acquérir tout le long de sa carrière dans la restauration.

La convention collective de la restauration conditionne les avantages.

Ainsi les avantages acquis  par la convention collective restauration ne pourront, en aucun cas, être une cause de limitation aux privilèges acquis antérieurement à la date de la signature de la convention par l’employé, dans la société qui l’emploie. Les organisations de la présente convention commandent les relations nées de contrats personnels, d’établissements et d’entreprises, sauf si les conditions de ce contrat sont plus favorables au travailleur que celles de la convention. Les prérogatives manifestées par la présente convention collective restauration ne peuvent, en aucun cas, s’expliquer comme s’ajoutant aux avantages déjà acquis pour le même objet dans certaines sociétés. La convention collective nationale ne constituant qu’un minimum de garanties sociales, des accords plus profitables pourront probablement être conclus au niveau des établissements.

La convention collective de la restauration réglemente la promotion.

La convention collective restauration parle également de la promotion qu’un salarié peut avoir pendant sa carrière. En cas de vacance ou de création de nouveau poste, le chef d’établissement fera appel en premier lieu aux salariés de l’établissement capables d’occuper le poste. D’après la convention collective restauration si le salarié est promu, il est soumis à une période d’essaie. La durée de cette période est communiquée, par écrit, à l’intéressé, qui perçoit tout ce temps un avantage. A la fin de cette période, deux cas peuvent se présenter : le salarié est promu dans le nouveau poste et reçoit une rémunération correspondante, ou sinon le salarié revient à son ancien poste, ou à un poste équivalent, et la prime est alors annulée. Cette réinsertion ne doit pas être considérée comme une rétrogradation. C’est seulement qu’après l’impossibilité de recrutement interne que le chef d’entreprise peut faire un recrutement extérieur pour une vacation ou une création de poste.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »